MAISON HOSPITALIERE PSYCHIATRIQUE POLYVALENTE – SEVREY [71]

Paysage et psychiatrie font-ils bon «méninge» ? Malgré la gravité du sujet, nous proposons une réelle expérience au personnel soignant tout comme aux patients. En nous inspirant du «Fabuleux destin d’Amélie Poulain» où un nain de jardin (comme outil pédagogique et objet stimuli) «invite» les patients à découvrir ou redécouvrir, les paysages emblématiques de notre territoire : plages, montagnes et forêts. Basique ! Oui, mais éveiller et stimuler les sens des patients profondément touchés relève souvent de l’exploit. Et pour ceux qui séjournent ici toute leur vie, la simplicité et l’évolution des différentes ambiances participent à leur bien-être quotidien.

«PLUS BEAU VILLAGE DE FRANCE» – CHILHAC [43]

Pour moi Chilhac c’est un peu les portes du Sud! Le village possède un charme et une histoire captivants. Construit sur des orgues baslatiques le bourg laisse entrevoir des pans de l’enceinte fortifiée et des vestiges de tour à chaque coin de rues…Étroites, elles préservent les parfums de vignes et autres pruniers qui poussent dans les fissures entre sol et construction… Les terrasses escarpées dominant l’Allier ont été «colonisées spontanément» par des figuiers de barbaries! Le Sud est donc bien là ! Mais avant de redonner un visage et une âme à ce bourg il faudra en passer par de longs travaux en sous-sol…

REHABILITATION DES «AILES» – VICHY [03]

Le quartier des Ailes deviendra le point de départ du futur éco-quartier de Vichy sur les bords d’Allier. Le projet proposé relie l’ensemble des logements réhabilités autour d’espaces collectifs de qualité, en facilitant les liaisons vers les secteurs névralgiques de la ville : au sud le centre ville, au nord un vaste espace commercial de proximité pour les habitants. La refonte globale des circulations et des stationnements permet de dégager un parc paysager face aux quais. Fédéré autour du centre socio-culturel, le parc laisse entrevoir l’histoire géologique du site. Le dépôt de sédiments au cours des siècles laisse une empreinte graphique singulière utilisée comme support de composition.

INCROYABLE – VAL DE CONSOLATION [25]

Dans un paysage chaotique à quelques encablures de la Suisse, Le Val de Consolation se blotti au fond d’un cirque. L’observation de phénomènes karstiques exceptionnels associés à la notion cultuel du lieu nous transporte dans un ailleurs et dans une autre époque. A mi chemin entre création et réhabilitation, le projet ménage des fonctions précises en lien avec l’activité touristique (accueille, hébergement…). Il offre des propositions nouvelles de valorisation des lieux marqués par un paysage emblématique mais peu connu et des notions de pèlerinage. Nous proposions la possibilité de voir l’eau tomber du «ciel de la terre»…et accessoirement pour les plus audacieux, de marcher dessus !

CAMPING URBAIN – SAINT-FLOUR [15]

Partant d’un concept original de «camping au jardin», le projet vise à redynamiser et allonger l’ouverture d’un camping de centre ville. Le site est implanté entre le coeur historique de Saint-Flour et un équipement public fédérateur (centre aqualudique) tous deux accessibles par modes doux. En position de balcon sur la Planèze sa situation offre des opportunités de découvertes des paysages du Cantal. Le projet pari sur le développement d’une gamme d’hébergements intégrés dans un contexte de jardin potager à grande échelle. La gestion du site est couplée avec l’organisation et le fonctionnement novateur du site (animation/participation/sensibilisation).

PPP – AMÉNAGEMENT DE LA RD 120 – CANTAL [15]

Comment réduire l’atteinte au paysage d’une infrastructure linéaire de 10km après la définition de son tracé plus sécurisé mais aussi plus rapide entre le Cantal et la Corrèze ? Travail dense au sein d’une équipe de techniciens en tout genre, nous avons proposés des solutions d’intégration ou de valorisation des espaces traversés pour en limiter l’impact. Les échelles sont bousculées, les cubatures se comptent en centaine de milliers de mètres cubes, et rien n’est impossible pas même la transformation radicale de notre perception initiale du paysage!

LA PLUS PETITE STATION DE SKI – LES SIGNARAUX [38]

Coincé entre le PNR du Vercors et le Parc des Ecrins, les Signaraux, sur le massif du Senépy survivent par l’implication assidue d’une association qui porte le site à bout de bras… Magnifique promontoire pour des panoramas à 360°, les randonnées ou balades en raquette ne manquent pas… Mais tout ceci est fragile. Comment créer un projet fédérateur sur un territoire économiquement délaissé dont l’histoire et le développement sont davantage rattachés aux siècles derniers ? Le Paysage, son paysage en sera-t-il la clef ?

ÉVÉNEMENTS !!! – LAC DE LA VINGEANNE [52]

Étude de programmation, pour la réorganisation d’un site touristique support d’un festival de musique. Le projet prévoit de transformer le site en une vaste plate-forme événementielle à l’échelle de la communauté de communes. L’organisation est guidée par la présence d’un lac déjà vecteur d’une forte fréquentation locale, d’un canal support de nouvelles activités ponctuelles (halte fluviale, péniche de répétition…) et d’un hébergement touristique en développement…

LA PLANCHE DES BELLES-FILLES – HAUTE-SAÔNE [70]

Unique station de ski en Haute-Saône la planche des Belles-filles est la porte d’entrée Sud sur le massif des Vosges. Après l’arrivée d’une étape du tour de France ayant remodelé partiellement le paysage de cette station, comment articuler et relier les activités touristique de toutes saison avec un environnement sensible et complexe ? Nous avons travailler sur l’histoire des lieux et ses légendes pour faire émerger un vaste concept d’événements paysagers ponctuels proche du Land art pouvant fédérer un territoire : Recréer un lien entre massifs lors des solstices pour signifier leur présence et leur «existence».

ETANG DU MARNANT : Centre d’initiation piscicole ou plan d’eau «sans vague» – LA NOCLE MAULAIX [58]

Après avoir surfé sur la vague des écoles de voiles et s’être reposés sur ces acquis, le lac à perdu ses visiteurs suite à la création d’un plan d’eau de centre ville sur une commune voisine mais extra régionale! Fantôme de lui même, le camping «attire» encore quelques visiteurs hollandais épris de calme et de calme! Recelant un potentiel piscicole intéressant et accessible aisément le projet s’oriente vers un centre d’initiation piscicole exclusif pour la région ou un nouveau plan d’eau baignable comme son voisin et sans grande plus value environnementale ! Le choix politique sera crucial pour ce site !