LES ABORDS DE LA SOURCE – SAINT-MARTIAL [15]

Probablement l’un des plus petits bourgs du Cantal avec ces 20 habitants, Saint-Martial, se donne le temps de requalifier ses espaces publics. En commençant par une rue et un sentier menant à la source du village le projet mise sur l’attrait touristique du site qui surplombe la vallée de la Truyère et le lac de Lanau. Le centre-bourg est le point de départ de balades et randonnées.

JARDIN DU «CONSERVATOIRE» – BAGNOLS [63]

Transformer une prairie en jardin du conservatoire de la flore menacée d’Auvergne ! Quel défit.
De façon plus rationnel et réaliste le projet propose de découvrir des pratiques et une flore utile. Un jardin potager pédagogique avec son verger présente de nombreuses variétés de fruitiers et accueille les groupes pour la pratiques ludique du jardin potager…
Les massifs surélevés par l’intermédiaire des nombreuses moraines glacières, découvertes aux premiers terrassements et érigé à joint secs, présentent dans une palette chromatique harmonieuse des plantes locales utilisée pour leur vertus thérapeutiques, culinaires ou autres…

SCENE DE PRÉDATION – PALEOPOLIS GANNAT [03]

Que pouvait-on voir comme paysage au Crétacé supérieur à Gannat, haut lieu de la paléontologie? Tout dépend de notre situation à l’époque : Mer intérieure, Fournaise et plaines arides des volcans tout puissant… Pour cette commande passionnante et tendue nous avons condensé le temps et l’espace… Rien que ça ! Le projet est un parabole temporelle où suite à la dislocation de la Pangée, la terre se met en mouvement, en échauffement, bref elle se cherche! Les végétaux et le sol évoluent également: De l’algue à la première plante à fleur et de la craie (Crétacé) au basalte. Dans se décor étagé, 3 spécimens de dinosaures se livrent à un dernier combat avant leur extinction quelques millions d’années plus tard…

REDYNAMISER LES LOISIRS – GOULE [18]

Une aire de jeux rappelle les principes de création d’un lac de barrage comme celui de Goule. Des saules sont plantés un peu partout et certains sont tressés en hutte et autres tunnels… En pariant sur la capacité ludique des propositions mises en tension avec le site et l’augmentation des plages engazonnées au profit d’un sable qui fuit au moindre pluies le projet fait confiance au paysage pour susciter l’intérêt et conserver l’engouement des visiteurs.

PLACE DE LA SOURCE – FONTCLAIRANT [63]

Projet de crise ! Porté par un comité de riverains volontaires et désireux de valoriser son espace public, le projet consiste à qualifier la place d’un petit village sur la commune d’Aydat. Pas de maire, pas d’adjoint, juste un représentant des habitants de Fontclairant ! Les enjeux simples étaient de pratiquer la pétanque, offrir des stationnements aux randonneurs et d’initier le jeux pour les plus jeunes, avec 35000€… Matériaux simples et participation des habitants, l’étude comme les travaux deviennent un exemple de concertation et un véritable jeu de patience !

PÔLE DU CHEVAL ET DE L’ANE – CELLE CONDE [18]

Dans le pays du cheval et de l’âne au Sud de Bourges, un village de roulottes accueille les visiteurs de l’hippodrome et du musée vivant du cheval de Lignières. Sur 4ha, 50 roulottes sont regroupées en campements et rappellent les modes de vie nomades… La gestion alternatives des eaux de ruissellement est intégrée dès la conception du projet. Défi notable quand la pente maximum naturelle ne dépasse pas les 0.4%! Le projet mise sur une convivialité des espaces communs, des carrées de condimentaires disponibles toute la saison, des vastes espaces pour les jeux et une gestion en pâture des prairies faisant la joie des enfants !