© A3-PAYSAGE

Autour de la narse de Lascols -15

Sur la planèze  (plateau)  de Saint-Flour à 1000m d’altitude, La narse (zone humide) de Lascols est un haut lieu de l’écologie. Lieu emblématique et contrasté du département du Cantal ce site est placé sur un couloir migratoire et accueille des nombreuses espèces et variétés d’oiseaux. Dans un objectif de promotion et de pédagogie mais aussi de préservation il est décidé d’installé un observatoire (Vincent Trinh – architecte à Saint-Flour) et d’orienter les visiteurs sur la découverte du site et de son cadre à travers un parcours ré-interprété. Sur les 8.5km du sentier, des stations ponctuent la marche offrant des informations sur la formation du paysage en présence et de la narse à travers différentes thématiques (relief, hydrologie, faune flore…). Le projet met en scène les principales espèces et variétés inféodées à la narse qui ont conduit à sa protection et les érige comme des étendards, des symboles, des œuvres d’art interrogeant l’impact de l’activité humaine sur leur préservation… Des pauses sont aménagées ça et là. Le basalte et le métal sont les seuls matériaux des stations garantissant une intégration et une durabilité à l’épreuve du climat du plateau. Dans l’esprit de préservation et de protection du milieu le mobilier est implanté sans béton et  les travaux paysagers de cicatrisation sont réalisés dans le cadre d’un chantier école.

Plan d'eau Belvezet Tiviers

Renouveler les regards portés sur le lac du Belvezet, un retour aux sources – [15]

Après plusieurs années sans un projet les pieds dans l’eau, A3-PAYSAGE renoue avec ses domaines d’expertise (comme il se doit de le dire) !

Après avoir mené une étude de faisabilité pour Saint-Flour communauté, celle-ci nous confie la maîtrise d’oeuvre pour la valorisation du plan d’eau du Belvezet sur la commune de Tiviers. Situé à 10 min à l’Est de Saint-Flour et de l’A-75, ce grand étang offre aujourd’hui un parcours et des expériences différentes à chaque saison. Partant du constat que la simplicité et la cohérence actuelle du site, en étaient ses principales qualités, nous avons articulé notre réflexion autour du renouvellement des regards sur ses qualités intrinsèques. La proposition retenue offre ainsi un aménagement affirmé, mais conçu à partir d’une sobriété de forme et des matériaux naturels. Le site «s’équipe», mais de manière respectueuse, mettant l’accent sur un public familial qui trouvera satisfaction à l’usage d’un lieu offrant confort d’utilisation et dimension ludique. Un parcours pédagogique et récréatif vient sensibiliser le public sur les milieux humides. Composé de 4 plate-formes correspondant à 4 types d’habitats différents, leur implantation permet également d’offrir chaque fois un point de vue sur l’étang ou son environnement proche et lointain. Les platelages différents, viennent reproduire, sous le pieds, les sensations que l’on éprouverait à traverser différents milieux humides sans les impacter!

Le parcours commence par un passage à travers un abri devenu symbole de la commune à l’image de l’Eglise, ce qui nous touche. Conçu par l’agence Trinh et Laudat, il est une porte qui vous transpose sur ce parcours et vous invite à oublier par son échelle, la vôtre… Laissez-vous guider par les informations qui s’égrainent tout au long du parcours et gardez le pied souple !

« Maman… on refait un tour ?… mais dans l’autre sens ! « . C’est vrai c’est un peu court ! Mais, un pique-nique, une partie de pêche ou un cache-cache et l’horloge peut vite tourner !

 

Quand le plein se fait vide: ilot gouttefangeas à olliergues [63]

Dominée par les tonalités sombres, écrasée par la hauteur de son bâti et la monotonie du front construit, marquée par la vacance de logements décrépis, la rue Rhin Danube de ce charmant bourg du Livradois, souffre aujourd’hui d’un manque cuisant d’attrait! Une opportunité exceptionnelle se dessine alors : araser un bâtiment, pour créer un espace public et ré-ouvrir le bourg sur la Dore, créer un effet d’appel, laisser pénétrer la lumière, en somme un hommage à la photographie de l’illustre « coiffeur-photographe-coloriste » Gouttefangeas…Faire corps avec le paysage de la vallée de la Dore à Olliergues, donner l’illusion d’un plongeon sans garde-fou dans le panorama, telle est la ligne de conduite d’un projet visant à requalifier la rue Rhin-Danube par la création d’un esplanade suspendue, singulière.

Et puis il a fallu composer avec des persuadés que la norme ne suffit plus…Alors le garde-corps est devenu;  transparent par finir mais bien présent. Quant au mobilier nous n’avons pu mot dire.

Le projet mené par A3-PAYSAGE et  piloté par l’atelier PIL Architecture concerne également la réhabilitation de logements et la création d’une pharmacie service nécessaire et polarisant.

EN PAUSE...

AMBERT Au cœur du centre-ville en secteur sauvegardé [63]

La ville d’Ambert, sous-préfecture, poursuit une politique de mise en valeur de son centre ancien. La place Saint Jean, espace public emblématique accueillant une remarquable église gothique, et la Rue commerçante de la République font à leur tour l’objet d’un projet de réaménagement. La population est associée au processus de conception lors de phases de concertation.  Deux grands objectifs ont guidés le projet: le respect des exigences imposées par un site inscrit dans un périmètre de protection des monuments historiques, et la recherche d’une qualité d’espace inscrite dans la continuité de l’existant. Le pavés de granit, blond dans le prolongement du parvis de l’église actuel, gris sur l’emprise du rempart défensif médiéval vient redonner ses lettres de noblesses au quartier. La délicate question de la place du végétal en tissu bâti dense est résolue par la plantation d’arbres isolés de haut jets (place et placette), et de grimpantes le long des façades sur la rue de la République. Les personnages historiques et célèbres Ambertois sont conviés au renouveau avec la réalisation de treilles en fer forgé à leurs noms. Elles s’égrainent le long des façades médiévales. Le site bénéficie également d’une refonte de son système d’éclairage ainsi que la mise en valeur nocturne de certaines façades et détails d’architecture.

RESIDENTIALISATION DES CHABESSES à GERZAT [63]

Portée par les programmes ANRU 1 et 2, une vague de projet de rénovation déferle actuellement sur les grands ensembles avec comme
objectifs visés une amélioration de la qualité de vie au travers de l’amélioration thermique, de l’individualisation des corps bâtis, mais
également de la refonte des espaces verts. La résidentialisation des Chabesses à Gerzat relève de cette même dynamique.
Notre travail s’articule autour de la re-considération de la place laissé aux véhicules, la caractérisation de chacun des bâtiments par des
plantations distinctes à chaque entrée, ainsi que la connexion/liaison avec le parc limitrophe conservé.
La part belle est donnée aux espaces verts qui au-delà de leur «stérilité» initiale deviennent fertiles en petits plaisirs! Verger de fruits secs,
sentier des petits fruits, emplacements de bricolage abrités avec établis, tablées ombragées, plantations à parfums et à fleurs, larges
noues et prairies champêtres viennent dessiner non plus un cadre de vie mais un véritable lieu de vie!

PARVIS DE LA MAIRIE AUX PORTES DU PARC DU LIVRADOIS-FOREZ [63]

Commune porte du parc naturel du Livradois Forez, Augerolles a lancé la mise en accessibilité de sa mairie. Le concours remporté, il a
fallut s’atteler au réaménagement du parvis. Les contraintes dans le secteur sont connus : Passage de grumiers et autres poids lourds
du bois… Avec un peu de prise de hauteur, il a été proposé de dévier certains flux pour les amener plus directement dans les directions
souhaitées. Résultat : Un parvis où l’enrobé trouve une place minimale et les matériaux noble représentant l’image du parc (brique,
granit blond et bois) sont mis à l’honneur. Les voitures sont reléguées sur un parking annexe existant et peu fréquenté alors. La place
est marquée par une proue en zinc greffée à l’actuelle mairie. Pour équilibrer l’ensemble un arbre majestueux est planté sur la place. La
rue des Ecoles est amorcée par un alignement qui offre une perspective sur l’église classée. L’ accès à l’ école contiguë à la mairie est
sécurisé par la réalisation d’une zone de rencontre sur plateau surélevé, la place. Une palette végétale rappelant le caractère champêtre
du territoire vient conclure un projet sobre.

UN BOURG AU COEUR DE LA VALLEE – BREZONS [15]

Un ancien château dominait la vallée du Brezons. Emporté par l’histoire et les légendes il ne reste que le relief atypique du village pour témoigner de son existence. Qualifiée comme la plus belle vallée glacière de France, elle offre depuis la place de l’église une vue sur les reliefs du Lioran, valorisée au projet. Notre conception, comme l’architecture reflète la richesse géologique des lieux. Entre basalte, trachyandésite et granite, nous avons imaginé une déambulation apaisée et rythmée par les teintes et grains des matériaux.

PARC DU VALLON DE GARABOEUF – SAINT-YBARD [19]

Niché dans un vallon corrézien, entre château et bourg le projet émane d’une volonté de «retrouver» l’étang historique. Après une première étape «hydraulique», le site fait l’objet d’importants travaux de terrassements pour conserver les 7000m3 de limons générer par l’eutrophisation. De là, un belvédère, depuis le bourg, toise le château. Sa forme, son échelle sont un défi au temps comme l’édifice bâti entre le 14 et 17ème siècle…Entre ce duel formel s’égraine sur les pentes, des chemins exhumés, et des jeux où le chevalier laisse planer sa suprématie et sa force au regard des «vestiges» hors d’échelle aux yeux des enfants. Du bois humide du vallon, aux berges : sensibilisation, pédagogie, pêche et pique-nique. Inauguré en 2015.

LAC DE SAINT-GERVAIS – SAINT-SYMPHORIEN-DE-THENIERES [12]

La Viadène, plateau moins emblématique que l’Aubrac et dans le prolongement de celui-ci, recèle de fabuleux paysages. Ici, une base de loisirs s’étire sur les berges du lac au sommet du barrage de Montézic. Le parcellaire lithique formant les prairies autrefois pâturées semble immuable malgré la montée des eaux! Site convoité par les migrateurs à l’automne, le projet leur est dédié et s’inspire des courbes et formes de «l’oiseau». Il faut donc prendre de la hauteur pour en comprendre le tracé! Néanmoins, le projet dessine des espaces ouverts au plus grand nombre, des coins intimes pour les autres… Un site qui devrait faire parler du Nord Aveyron…

SITE TROGLODYTIQUE – VEYRE-MONTON [63]

Quand la sécurisation d’un site est confiée à des concepteurs celle-ci se dilue et s’harmonise avec son paysage ! L’habitat troglodytique de Monton, sous la protection de la vierge, est creusé dans une coulée de lave mêlée aux sédiments d’une rivière. Cette architecture menaçait de s’effondrer sur le bourg en contre bas. Après un confortement ciblé des principaux points de déstabilisation, le projet mise sur la nature pour faire découvrir le site via un itinéraire aux airs de Cappadoce… Simplicité apparente des matériaux et des procédés, les travaux furent techniques et le suivi reste hautement technologique : un scan 3d de la falaise renseigne et prévient des mouvements des cavités et parois.